Centre Dentaire Talence (33) - Saint Genès


Chirurgiens-Dentistes - Docteurs Lasserre, Dupin, Ganidel, Caliot, Fenoul et Boujemaa

20-22 cours Gambetta - 33400 Talence

Tél. : 05 57 35 48 00
Fax :
05 56 04 21 65

Les pathologies de l’ATM sont souvent en rapport avec des problèmes d’occlusion

Le stress peut être un facteur aggravant

Le traitement retenu sera adapté au diagnostic des symptômes présentés

DAM et articulations temporo-mandibulaires (ATM)

L’ancien terme de SADAM, remplacé aujourd’hui par celui de DAM (désordres de l’appareil manducateur), désigne les troubles musculaires et articulaires qui touchent la mandibule et ses articulations.

Les articulations temporo-mandibulaires (ATM) se situent à la base du crâne et permettent les mouvements de la mâchoire inférieure (mandibule). Leur rôle est essentiel dans la mastication.
Placées en avant des conduits auditifs, on distingue la partie crânienne de l’articulation (la cavité glénoïde ou fosse articulaire), sa partie mandibulaire (condyle mandibulaire) et le disque intermédiaire (ménisque).

Sur tous les côté de l’ATM, et sur l’articulation elle-même, s’accrochent les muscles masticateurs qui lui permettent d’effectuer tous les mouvements de la mandibule. Ces muscles sont très puissants.

Symptômes des pathologies de l’appareil manducateur

Les symptômes peuvent être aigus ou chroniques
  • Craquements, ressauts ou blocages en ouvrant et fermant la bouche (déplacement ou usure des pièces articulaires)
  • Myalgies : contractures douloureuses des muscles entourant les articulations au réveil ou lors des efforts mandibulaires
  • Limitation des mouvements, ou déviation de la mandibule lors de l’ouverture buccale
  • Modification de l’occlusion (contacts des dents antagonistes)
  • Maux de tête, douleurs locales
  • Problème d’audition (acouphènes)

Causes de ces pathologies ?

Ces causes sont multiples, parfois délicates à mettre en évidence, et discutées.
  • Troubles de l’occlusion (contacts dentaires perturbés entre les dents du haut et les dents du bas)
  • Excès de stress
  • Postures et tics contraignant la mandibule (sommeil ventral, excès de chewing-gum, le fait de se ronger les ongles…)
  • Bruxisme (crispation et grincement des dents)
  • Problèmes structurels (asymétrie du visage, malpositions dentaires…)
  • Traumatismes

Prise en charge, traitements

Un questionnement soigneux du patient et un examen bucco-dentaire approfondi, sont indispensables pour établir un diagnostic. Une radio panoramique peut être utile dans certains cas. Les traitements sont souvent pluridisciplinaires (dentiste, médecins, kinésithérapeute).

* Soulagement des symptômes et lutte contre la douleur. Une relaxation (repos des muscles concernés) est recherchée par le port d’une gouttière occlusale. Des antalgiques, anti inflammatoires ou médicaments relaxants peuvent être prescrits selon les cas.
* Des séances de kinésithérapie peuvent faciliter une meilleure utilisation de la mandibule.
* Dans un second temps, après le soulagement des signes et symptômes, une équilibration occlusale, un traitement orthodontique (réalignement des dents) ou un traitement prothétique (remplacement des dents manquantes) seront envisagés s’ils permettent de répondre à un problème structurel.

Nos conseils

  • Consultez dès les premiers troubles afin d’éviter leur installation dans la durée.
  • La prise de conscience d’habitudes néfastes (comme serrer les dents avec excès) suffit parfois à une amélioration rapide des symptômes.

Dernière mise à jour le 12/06/2015

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr